Podcasts

Tropicast #4 : Jean Toussaint

Agitateur de la scène tropicale lyonnaise avec ses compères du collectif Palmwine Records, Jean Toussaint organise ses premières soirées dès 2008. Débarqué à Genève quelques années plus tard, il forme le duo Les Diplomates avec Mambo Chick. Les deux diggers dégotent une résidence au sein du renommé club genevois La Gravière et invitent d’autres groove-trotters pour partager les platines. Leur « Sono Tropic » fait rapidement référence et les invitations pour faire tourner leurs galettes par-delà les frontières helvétiques se multiplient.

Chineur de vinyles depuis ses 16 ans, Jean nage alors dans le hip hop et la black music, qui l’attireront inévitablement dans les méandres du jazz et des rares grooves. Au fil des brocantes et marchés aux puces, il amasse ses premiers disques d’afro et de musique caribéenne. Des voyages en Amérique Latine, dans l’Océan Indien et en Afrique, ainsi que l’influence de diggers comme Les Mains Noires, achèvent sa fascination pour ces rythmes afro-descendants.


Les pochettes des 45t sélectionnés par Jean Toussaint pour ce podcast (dans l’ordre, tracklist ci-dessous)

Pour ce quatrième Tropicast, Jean Toussaint nous propose une sélection composée uniquement de 45 tours enregistrés à la fin des années 60 /début des années 70 dans les Antilles françaises et principalement en Guadeloupe. Ces sonorités, qu’il affectionne tout particulièrement, rassemblent la quintessence des rythmes caribéens, agrémentés d’une forte touche jazz issue de l’influence de la métropole française.

Les musiciens des deux départements d’outre-mer (Martinique et Guadeloupe) n’avaient pas leur pareille pour s’approprier les rythmes de leurs voisins latino-caribéens, quand ils ne les invitaient pas à jouer directement avec eux. Une selecta fortement marquée par ces influences donc, à commencer par la grande et belle île d’Haïti avec quelques rampa et kompa. On retrouve également plusieurs salsa, guaguanco et même plena qui viennent s’entrelacer à un bel assortiment de biguine et gwo-ka, typiquement guadeloupéens.


1 – Tommy Olivencia – Veregua
2 – Les Amis Des Ondes – Amère Solitude
3 –  Geno Exilie – En Ti Mazouk
4 – Remy Monde – Faut Pas Ou Trop Pressé
5 – Gerard Valton – Augustine
6 – Anzala – Cé Péché
7 – Les Vikings Brothers – Manze Rosy
8  – Fortunat Song – Peintirer Ban Moin
9 – Casimir Letang – Travail Z’Enfants, Chantez Apres
10 – Les Aiglons – Ce Rat’ Là
11 – Bertin Zami – Maman Ban Moin Raconter Ou
12 – Raphael Zachille – Jeu Mauvais
13 – Emile Volel – Maxel’s Compas
14 – Emmanuel Toussaint – Non Non Madame
15 – A. Mahy – Prière Noire
16 – Guy Conquette – Si Ce Kon Sa Ou Pas Ni Raison
17 – Renato Garros – Guyane Guaguanco
18 –  Super Combo – Soy Boricua